Thor: Love and Thunder, si mauvais ?

Média

Thor: Love and Thunder

Thor: Love and Thunder divise. On parle de deux camps. Ceux qui demandent le remboursement et les autres. Avant de vous dire dans quel camp je me place (parce que je n’aurais pas l’audace de parler au nom de l’équipe, je tiens à souligner l’excellente performance de The Batman (voix caverneuse), car Christian Bale incarne avec brio un Gorr difficile à jouer. Les grands (pseudo) fans des comics (n’en ayant possédé ou lu aucun, mais récoltant des infos dans les sections commentaires Facebook) crient déjà à l’affront fait au personnage d’origine, et… franchement, on s’en tape !

Thor: Love and Thunder, c’est ce qui pourrait s’apparenter à un grand laché prise.

Une déconnade entre potes à qui on donne quartier libre et pourtant, c’est loin d’être le cas. C’est plein de couleur, ça brille de partout, trop peu sérieux. Mais bordel, on veut du Thanos !!

Alors non. Tout le monde ne veut pas un Thanos à chaque installation du MCU, parce que si vous vous souvenez bien, quand vous aviez dix ans de moins et que Robert Downey Stark enfilait pour les premières fois Jarvis (on vous voit les gens à l’esprit tordu), il était à des univers de penser à l’arrivée du titan fou claquant des doigts comme un vieux bluesman américain donnant le tempo.

À trop s’habituer à la pression d’Infinity War et Endgame, le peuple oublie que la précipitation est ce qui a fait défaut au DCEU. J’allais dire RIP, mais Dwayne « The Rock » Johnson semble bien parti pour relever le rival occupé à mordre passionnément la poussière. Ainsi, avoir un Gorr et non un Thanos est tout ce qu’il y a de plus rafraîchissant. Bale lui donne un aspect humain intéressant, et je ne serais pas surpris d’apprendre dans une décennie qu’il s’était inspiré du jeu de son ancien partenaire d’écran Heath Ledger (et là RIP) pour donner vie au villain affrontant Thor Odinsson !

Thor: Love and Thunder - Quelqu'un a dit Badass ?
Thor: Love and Thunder, Quelqu’un a dit Badass ?

À ce stade, j’imagine que vous commencez à deviner quel camp j’ai pu rejoindre. Mais pour dissiper le doute, je vais être honnête et avouer que Thor est mon Avenger préféré du MCU. Je précise du MCU, car pour ceux qui savent, hors MCU, le dieu asgardien, comme Captain America ou encore Iron Man sont très facilement boring et parce qu’on a perdu Chadwick et ça fait toujours aussi mal. Chris Hermsworth a su lui donner un nouveau souffle APRES l’horrible Thor 2 et les méchants lutins. Mais si Love and Thunder avait été mauvais, je n’aurais eu aucun de mal à le dire, de la même manière que j’arrive à dire sans trembler que Morbius est une daube extrême !

Thor: Love and Thunder, c’est beaucoup de love, mais bien fait !

Thor: Love and Thunder
Thor: Love and Thunder, Il n’est qu’amour

Du love, parce que Jane Foster est The Mighty Thor et que cela signifie de belles retrouvailles avec.. Thor (?!). Taika Waititi l’a dit lui-même, c’est l’opus le plus gay du MCU ! Les fils d’Odin ont de grands soucis de narcissisme. Avec Loki qui tombe amoureux de son variant féminin et Thor in love avec The Mighty Thor, on est bien. Plus sérieusement, c’est mignon et en même temps badass de voir Jane et Thor tabasser du méchant à coup de Mjölnir et StormBreaker. C’est Rock and Roll !

Du love parce que c’est ce qui ressort de cette idée de New Asgard, et surtout parce que c’est un sujet qui colle totalement à Thor. Parce que Thor est un dieu. Que les problèmes d’humains ne sont pas réellement son problème duh ! Quel élément retrouve-t-on systématiquement dans les légendes mythologiques ? L’amour ! Parce que quand on est une bande d’êtres quasiment indestructibles vivant des centaines d’années, le seul moyen de tuer le temps de manière imprévisible reste l’amour. C’était toujours ce qui a lié les dieux aux humains. Dans beaucoup d’œuvres, on fait d’ailleurs mention du besoin d’être aimé pour les dieux (Amercian Gods si tu nous entends !).

Thor: Love and Thunder
Thor: Love and Thunder, Les deux Thortereaux

À partir d’ici ça spoile un peu donc si vous ne l’avez pas vu, bah vous êtes sacrément en retard, parce que pour ma séance nous étions littéralement quatre dans la salle ! Mais bref, écrivant moi-même dans le genre superhéros (insérez autopromo ici), je tiens à saluer la scène des mini Thors ! Je l’ai regardé comme un enfant. Je pourrais crier au génie, mais je ne veux pas réveiller mes voisins. Imaginez seulement l’inspiration ressenti par tous les petits enfants à qui on a pu donner la chance d’être des superhéros du MCU et à tous ces petits enfants dans les salles du monde entier qui vont pouvoir en rêver avec émerveillement.

Marvel/Disney, franchement you Nailed It. C’est ça la véritable essence du genre super héroïque n’en déplaise aux plus âgés qui ont perdu leurs âmes d’enfant.

Et si vous n’avez pas souri sur la scène de fin narrée par Korg terminant par ce génial titre Love and Thunder, c’est que vous méritez une saison 3 de Krypton.

Si le tonnerre est le son de l’éclair, alors le dernier Thor est pour moi celui du succès !

Si tu partages, on t'aime fort
Jérémy aka
Le dernier WordBender, Father of Malkia et bien d'autres personnages. L'art est notre cadeau pour les générations futures.

Jérémy Musoki