Lillard et Zion à l’honneur

Média

Ça y est, les nouvelles cover 2k sont annoncées. Après une campagne 2019/2020 insolite aussi bien pour la NBA que pour Ronnie et sa bande, comprendre covid19, l’éditeur  de la plus célèbre franchise dans l’univers de la balle orange nous dévoile les athlètes qui deviendront les visages du prochain volet.

And it’s Dame time !

Damian Lillard Aka Dame Dolla, en passe de devenir le meilleur MC de la NBA (cf. ses mixtapes) dans un milieu dans lequel la concurrence (Lou Will, Vic Oladipo, ou encore Iman Shumpert) est rude, obtient une nouvelle consécration. Succédant à Anthony « Unibrow » Davis (2k20) et Giannis « The Greek Freak » Antetokounmpo (2k19). Malheureusement, et là, je me permets de donner un avis, le natif d’Oakland sera mis en avant sur la version standard current gen. Malgré des saisons XXL, le franchise player des trailblazers a toujours eu cette image d’underdog. Snobé des all-star games 2017 et 2018, il aura su rebondir et prendre la place qui, statistiquement, lui revenait. Laissant une empreinte iconique d’un walk-off three du bout du monde, renvoyant OKC (PG13, Beastbrook et Aquaman tout de même) à la maison lors d’une série bouillante des play-offs 2019.

Mamba Forever.

Sans grande surprise, la Legend Edition est pour le Black Mamba (RIP Kobe). Avis mitigé sur ce choix, avec la retraite de l’half man half amazing, j’ai nommé Vince Carter. Mais, il aurait été difficile de faire autrement. 2k a le temps, dans les années à venir, d’honorer Vinsanity. 2020 est purple & gold, à l’image du prochain documentaire clutchpoint  « The final ring : Kobe & the lakers ». Occasion de revenir sur la consécration de l’un des basketteurs les plus iconiques du basketball game. L’un des trois Goats, et oui, je suis en phase avec mon avis, n’en déplaise à ceux qui veulent qu’il n’en reste qu’un !
Mamba out !

« Fine, I’ll do it myself »

Le futur de la NBA. J’entends les fans de Morant, Young et Doncic râler, peut-être à raison. L’avenir nous dira. Mais pour l’heure 2K a tranché. Zion Williamson est le visage de la simulation basketball format next-gen. Avec moins d’une demi-saison dans les pattes, pavée de fulgurances, en outre, mais surtout un futur plein de promesses, la superstar de Duke s’est imposée comme le choix logique incarnant l’avenir.  Le solide bonhomme est le type de prospect qui pouvait faire peur. Monstrueux dans le basketball étudiant, physiquement imposant. Il n’était pas sans rappeler certains grands échecs de la NBA (oui, on parle de vous Anthony Bennett, Kwame brown). Cependant, sur ses quelques sorties, le rookie a montré qu’il ne comptait pas être le prochain bust. Zanos avait déjà été mis en avant dans le premier trailer du jeu. Trailer servant pour la énième fois à montrer l’évolution du sweat system (pas la peine de chercher, il n’existe rien de tel portant ce nom).
Que se rassurent les fans des autres jeunots, ils auront leurs chances pour les prochains opus.

Notez bien que Ronnie & co ont annoncé que le MyCareer mode ne serait pas transGen, donc que commencer sur les systèmes actuels signifiera recommencer à l’achat des nouvelles consoles. En revanche, les VC ne seront pas bloqués.

Quoi qu’il en soit, nous saluons l’image derrière ces choix. Le passé, le présent, et le futur !
C’est tout pour moi !

Si tu partages, on t'aime fort
Jérémy aka
Le dernier WordBender, Father of Malkia et bien d'autres personnages. L'art est notre cadeau pour les générations futures.