Woke, une comédie satirique de la situation afro-américaine

Média

Woke - Ayana et Keef

Woke est la nouvelle série écrite par le cartooniste Keith Knight avec au casting Lamorne Morris (New Girl, Bloodshot) dans le rôle de Keef, Rose McIver (IZombie), Blake Anderson (Workaholics, Dope), Sasheer Zamata (The weekend, Sleight) et des doubleurs comme Keith David et Cedric The Entertainer. Sortie le 9 septembre 2020, Woke est une comédie distribuée par Hulu sur le sujet de société qui bouleverse les US, mais aussi le monde entier actuellement.

Pourquoi Woke ?

Woke est un terme américain pour désigner une personne ayant conscience des problèmes de justice, que ce soit d’un point de vue social ou racial dans la société. C’est d’ailleurs un dérivé de l’expression « stay woke », elle-même venant de « stay awake ». En temps de conflit et de problème d’égalité, stay woke vise à demander aux gens et notamment aux afro-américains de rester informés, mais de la bonne façon. Avec les médias ne couvrant pas forcément tous les aspects de la vérité, c’est une injonction à rester conscient du fait qu’il y ait plusieurs narratives.

Woke - Keef et Adrienne

Le pitch de la série

Keef Knight est un cartooniste talentueux de San Francisco. Alors qu’il est sur le point de passer au next level avec son comics Toast & Butter, il subit une erreur de profilage traumatisante de la part de la police. Cette expérience va le changer au point qu’il soit considéré comme woke. Plus possible pour lui d’ignorer la réalité des problèmes de la société dans laquelle il vit. Cela va lui donner envie de s’impliquer dans la cause. La série traite avec humour de différents aspects de la vie d’un afro-américain, comme le contraste entre un individu populaire et un random guy, mais aussi l’amour interracial et le concept d’appropriation culturelle. Des thématiques pas forcément nouvelles, mais vues sous angle peu commun. On prend aussi avec humour la définition du white privilege qui dans la réalité peut réellement se poser comme embûche dans les relations amoureuses et comme une complexification des amitiés interculturelles. Si l’on peut considérer que l’œuvre s’inspire en exagérant de pans de la vie du dessinateur et musicien, il serait intéressant de pouvoir savoir de quel niveau d’exagération on parle.

Woke - Le trio infernal
Le trio infernal de Woke

Dire que Keef s’éveille veut aussi dire qu’il existe au moins deux états et la première saison nous pose en observateur de cette transition entre ces conditions. On peut se poser la question suivante : comment est-il possible que certains n’aient pas conscience de la situation actuelle ? C’est une histoire de contexte. Là où certains (quelle que soit leur origine) seront soumis à des persécutions très tôt dans leur vie, d’autres, en empruntant d’autres voies, en grandissant dans d’autres environnements, n’y seront confrontés que bien plus tard, voir jamais (dans une certaine mesure, j’entends). L’éducation des parents, les choix d’étude et une part de chance sont des facteurs importants. Le statut social fonctionne comme des œillères que l’on perd la première que l’on est face à une situation ramenant à une condition « de mis à l’écart » (I can relate). S’en suit une prise de conscience, une observation inclusive de ceux qui subissaient des traitements similaires sous nos yeux. L’indignation est une étape jamais très loin et la représentation de ce cheminement est très pertinente dans la série.

Très honnêtement, je vous conseille cette très bonne série au format plutôt court et au ton qui se veut léger, mais dénonciateur. Les personnages sont attachants et, bien que différents, proposent un bon cocktail d’humour. Série engagée, et chez The Kyu, série validée !

Si tu partages, on t'aime fort
Jérémy aka
Le dernier WordBender, Father of Malkia et bien d'autres personnages. L'art est notre cadeau pour les générations futures.